Actions

Avenir de l'agriculture et de l'agroalimentaire

La commission Agriculture se préoccupe des suites qu’entend donner le gouvernement québécois au rapport de la Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois (CAAAQ), ou commission Pronovost. En ce sens, en mai 2013, Nature Québec s’est dit déçu du contenu de la nouvelle Politique de souveraineté et de sécurité alimentaire du gouvernement du Québec. Pour l’organisme, cette Politique favorisera l’émergence d’une agriculture à deux vitesses où se perpétueront des pratiques dommageables pour l’environnement naturel tout en tentant d’implanter, à la marge, un axe de développement durable pour définir l’agriculture de demain. Pour Nature Québec, il aurait fallu placer l’écoconditionnalité au coeur de la nouvelle Politique, et non en périphérie. Rappelons que l’écoconditionnalité lie le soutien économique de l’État à l’adoption de bonnes pratiques agroenvironnementales dans les fermes.

Nature Québec a réagi fortement au retrait, en raison de leur contenu,d’une série de publicités des clubs-conseils en agroenvironnement par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ). Ces publicités présentaient des producteurs agricoles ayant réalisé des économies sur différents intrants,comme les engrais et les pesticides, à la suite de l’adoption de pratiques agroenvironnementales. Selon un article paru dans le journal Le Soleil, le MAPAQ aurait subi des pressions de l’industrie des engrais et fertilisants afin de faire retirer ces publicités. Nature Québec a demandé au MAPAQ de corriger la situation et de faire lever immédiatement cette censure, totalement injustifiée sur la base des faits. Pour Nature Québec, l’adoption de bonnes pratiques environnementales à la ferme peut permettre des économies aux producteurs agricoles. Pourquoi ne pas répandre la bonne nouvelle ?

Un grand nombre d’organismes, dont Nature Québec, ont dénoncé le projet de la gare de Mirabel, qui devait se réaliser sur des terres agricoles de grande qualité. Pour ces organismes, cela aurait constitué un véritable gaspillage de terres agricoles. Rappelons que Mirabel et l’Agence métropolitaine de transport ont tenté, à deux reprises, L’agriculture est au coeur de nos vies. En plus de remplir une fonction nourricière, elle contribue aux autres secteurs de l’activité socio-économique en marchandises, en services et en main-d’oeuvre. L’agriculture façonne le paysage et peut assurer la conservation et la régénération des ressources naturelles et du patrimoine culturel de la société.La commission Agriculture intervient afin de rendre la pratique de l’agriculture compatible avec le maintien des écosystèmes des régions agricoles et avec le maintien des communautés qui en dépendent. La Commission propose des solutions afin de minimiser l’impact de l’agriculture sur les sols, les cours d’eau,les eaux souterraines, les milieux humides et les changements climatiques.

Pesticides

Alors que le Québec révisait son Code de gestion des pesticides, la Fondation David Suzuki, Nature Québec et Équiterre jugent le nouveau Code ferait perdre au Québec son rôle de chef de file en permettant l’usage de produits potentiellement dangereux pour la santé humaine et l’environnement, et interdits de fait en Ontario et en Nouvelle-Écosse.

Dans le cadre de la semaine des pollinisateurs qui avait lieu en juin, Nature Québec, la Fédération des apiculteurs du Québec et les AmiEs de la Terre de Québec ont pressé le gouvernement du Québec d’interdire à court terme les néonicotinoïdes dans  les grandes cultures. Dans l’esprit de la nouvelle Politique de souveraineté et de sécurité alimentaire, il est nécessaire que le Québec bannisse ces pesticides et se dote d’un plan d’action afin d’assurer la survie des colonies d’abeilles présentes sur son territoire. Rappelons que l’abeille est le plus important des insectes pollinisateurs et rend de multiples services écologiques. Or, depuis quelques années, nous assistons à un déclin fulgurant des pollinisateurs. Certains coupables ont déjà été identifiés, notamment une famille d’insecticides appelée néonicotinoïde.

 

870, avenue De Salaberry
Bureau 207
Québec (Québec) G1R 2T9
Carte google

418 648-2104

 

418 648-0991

 
Je fais un don