Actions

Milieux humides

Les milieux humides sont essentiels à un bon nombre d’espèces fauniques et floristiques et sont également indispensables à l’humain en raison des services qu’ils rendent gratuitement aux collectivités. Or, ces milieux ont fait l’objet de pertes historiques énormes, particulièrement dans le sud du Québec, et sont toujours sous l’effet de la pression qu’exerce le développement du territoire. Ces pertes ont des conséquences réelles et palpables qui représentent un coût économique indéniable pour la société. De surcroît, le contexte des changements climatiques confère à ces milieux un rôle prédominant dans l’atténuation des impacts de ces changements. Devant ces constats, de nombreux organismes de conservation de milieux naturels, dont Nature Québec, Canards illimités Canada, le Centre québécois du droit de l’environnement, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec, le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec et le Réseau de milieux naturels protégés, oeuvrent afin de limiter les pertes supplémentaires de milieux humides.

Le regroupement a rencontré le ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) pour lui faire part de son intention de travailler conjointement avec le Ministère au développement d’un nouveau projet de loi sur les milieux humides, d’ici avril 2015. Le regroupement doit remettre au ministre un document sur ce que devrait contenir cette future Loi sur la conservation et la gestion durable des milieux humides et hydriques.

En mai dernier, Nature Québec a écrit au ministre fédéral de l’Environnement, Peter Kent, afin qu’il fasse adopter un décret d’urgence en vertu de l’article 80 de la Loi sur les espèces en péril,et ce pour la protection de l’habitat de survie de la rainette faux grillon dans le bois de la Commune, à La Prairie en Montérégie. Ce bois est menacé par un développement résidentiel dont les travaux préparatoires ont déjà commencé. Nature Québec attend toujours un suivi du ministre Kent. S’appuyant sur le fait que la ville de La Prairie n’a pas respecté ses engagements et a détruit des secteurs prévus aux fins de conservation à même son certificat, Nature Québec est également intervenu auprès du MDDEFP afin qu’il retire le certificat d’autorisation de développement résidentiel. Un dossier à suivre.

 

870, avenue De Salaberry
Bureau 207
Québec (Québec) G1R 2T9
Carte google

418 648-2104

 

418 648-0991

 
Je fais un don